ECR sans

Imprimer

La prison au cœur du Festival de Cannes

Pour la première fois, le Festival de Cannes a une action avec une association c’est Les Prisons du Coeur !


Le 18 mai à 11h et 17h, 40 surveillants et directeurs des maisons d'arrêt de Grasse, Nice, Draguignan et de Salon gravissent les marches du Palais des Festivals pour assister à la projection de "Grand Central", le film de Rebecca Zlotowski en compétition dans la sélection Un Certain Regard, en présence sur la projection de 11h de l'équipe du film, avec notamment Tahar Rahim (qui a joué dans "un prophète", un film sur la prison) et Léa Seydoux.

Afin de montrer que lorsqu’on améliore les conditions de travail des surveillants, on améliore les conditions de détention et inversement, les Prisons du Cœur mènent également des actions tournées vers les personnels pénitentiaires.
A partir du 21 mai 100 surveillants monteront les marches du Festival du Film au fur et à mesure des séances.



Une partie du personnel pénitentiaire et leur famille invitée au Festival de Cannes sur l'initiative des Prisons du Cœur.

Photos : Eric Dervaux