L'association Ensemble Contre la Récidive
a atteint l'ensemble de ses objectifs
et a donc décidé de mettre fin à ses activités

Nous remercions vivement pour leur disponibilité et leur soutien au cours de ces dernières années de combat :

  • L'Administration Pénitentiaire et l'ensemble de ses agents

  • Les magistrats et les syndicats de magistrats qui nous ont épaulés

  • Les bénévoles et les personnalités qui nous ont prêté leur image et se sont engagés derrière nous

  • Les mécènes qui ont financé toutes les actions que nous avons entreprises

Fidèles parmi les fidèles

Pierre-Alain Blum

Pierre-Alain Blum

Vice-président de l’association, premier mécène privé

"Depuis 2010, j’ai cautionné moralement et financièrement l’association pour la lutte contre la récidive des personnes condamnées à moins de 5 ans, hors crimes sexuels et crimes de sang. Aux côtés de mes amis mécènes, j’ai pu constater tout le travail fait, l’engagement de l’Administration Pénitentiaire à tous les niveaux mais j’ai aussi malheureusement vu le désintéressement, malgré les beaux discours, des responsables politiques de tout bord. Aujourd’hui, nous avons ouvert un chemin unique dans l’univers carcéral. Je suis très fier de tout ce que nous avons fait tous ensemble."

Henri Lachmann

Henri Lachmann

Président du conseil de surveillance de Schneider électrique, représentant de nos mécènes

"J’ai soutenu la cause parce que je considère que les prisons sont une des hontes de la société française à la fois au niveau matériel et immatériel ; les condamnés à quelques mois ou quelques années de prison sont des condamnés à perpétuité parce qu’ils sont définitivement rejetés par la société. Un leader dans une société qui se permet d’avoir ses 70.000 détenus dans ces conditions n’est pas un leader. Suivant les exemples de Ensemble Contre la Récidives il appartient à l’Etat de généraliser les nombreuses innovations implantées par notre association."

Pierre Arditi

Pierre Arditi

Acteur, représentant des personnalités

"J’ai soutenu Ensemble Contre la Récidive parce que cette association s’est attelée à un travail fondamental : ré identifier des gens qui ont perdu tous leurs repères."

Liste non-exhaustive de toutes les actions innovantes réalisées par Ensemble Contre la Récidive
avec l’Administration Pénitentiaire au cours de ses 7 années d’exercice.

Programme de lutte contre le choc carcéral


Jeudi 22 juillet, le Ministre d'Etat, garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Libertés, s'est rendue à la Maison d'arrêt de Nanterre (Hauts de Seine). L'occasion de dresser un premier bilan de l'expérimentation menée par l'association "Ensemble Contre la Récidive", présidée par Pierre Botton.

Le Ministre de la justice a confié à Pierre Botton, le 18 janvier 2010, une mission d'expérimentation au sein de la Maison d'arrêt de Nanterre. L'association qu’il préside œuvre à l’amélioration des conditions de détention des détenus et à atténuer le "choc carcéral’’ des primo délinquants. Plusieurs moyens ont été mis en place. Lors de leur arrivée, les détenus ont par exemple la possibilité de téléphoner gratuitement à leur famille afin de les prévenir. Par ailleurs, un film expliquant le déroulement des premières heures de détention est diffusé avec interdiction de la fouille à corps, fresques et banc dans les cellules d’attente, douche propre, panneau des droits de l’homme, WC normaux, un coup de téléphone à la famille d’une valeur de deux euros dans la première heure d’incarcération, pack propreté.
(Obtenu le 18 janvier 2010, inauguré le 23 juillet 2010 à Nanterre et mis en place dans 20 maisons d’arrêt pendant l’année 2011)