ECR sans

 

Nous menons ce combat avec force et énergie depuis 4 ans. Nous ne menons pas un combat théorique mais, au travers du vécu de Pierre Botton, nous agissons concrètement pour changer un système archaïque qui ne prend pas en compte la dimension humaine. Au travers des campagnes de sensibilisation et de l’ensemble des actions, nous bouleversons toujours un peu plus le système en place pour aller vers des améliorations de conditions de détention et la prise en compte dès la condamnation de la dimension de réinsertion.
Nous rappelons que nous agissons uniquement sur le plan institutionnel et structurel et exclusivement pour les personnes condamnées à des peines de moins de 5 ans, hors crime de sang et sexuel.
Notre devise : Que la première minute de condamnation soit la première minute de réinsertion.
Notre stratégie : Sensibiliser le public, à travers des personnalités et les médias, en expliquant que moins de récidive, c’est moins de victimes, et toucher le politique et « l’aider » à prendre les décisions urgentes qui s’imposent.
Nos actions dès aujourd’hui : Améliorer les conditions de détention car il est impossible de prendre conscience de sa peine lorsqu’on lutte pour le respect de sa dignité.
Demain : Incarcérer différemment les délinquants condamnés à une peine de moins de 5 ans hors crime sexuel et de sang, et proposer un réel parcours de réinsertion.

Imprimer

Ce que nous avons obtenu

 
feuvert

Après de longs débats avec le ministère de la justice et l’administration pénitentiaire nous avons obtenu :

  • L’association Ensemble contre la récidive" et les 331 parlementaires qui le réclamaient,  se félicitent d’avoir obtenu du législateur le droit pour les journalistes d’accompagner les parlementaires dans le cadre de leur mission de contrôle des établissements pénitentiaires. (Obtenu le 18 avril 2015)
  • L’Autorisation de signer les carnets de notes des enfants et les documents médicaux par les détenus lors des parloirs. (Obtenu le 20 juin 2000)

  • La Permission de laisser entrer et sortir de détention les dessins d’enfants de toute taille ainsi que les photos familiales. (Décret du 15 novembre 2011)

  • 20 Maisons d’arrêt équipées du programme de lutte contre le choc carcéral dès la première heure d’incarcération : film d’information avec interdiction de la fouille à corps, fresques et banc dans les cellules d’attente, douche propre, panneau des droits de l’homme, WC normaux, un coup de téléphone à la famille d’une valeur de deux euros dans la première heure d’incarcération, pack propreté.
    (Obtenu le 18 janvier 2010, inauguré le 23 juillet 2010 à Nanterre et mis en place dans 20 maisons d’arrêt pendant l’année 2011)

 

Film produit par l'association Ensemble Contre la Récidive (réalisation Julien Bonet) présentant les étapes des procédures que le détenu va vivre, ainsi que l'adresse et le numéro de téléphone du Contrôleur Général des lieux de privation de libertés. Ce film rappelle qu'il n'y a pas de contact physique entre le surveillant et le détenu et donc pas de fouille intime.
Eliminer les petites humiliations, tel est le credo de Pierre Botton.

 








dessin